Entrainement course à pied

Entrainement course à pied

les blessures

Les blessures  rencontrées chez le coureur à pied

 

LE CLAQUAGE: déchirure musculaire brutale

LES CAUSES: échauffement insuffisant ou nul - hydratation insuffisante -carences en sodium, magnesium, potassium - faiblesse dans un pied(pronation, supination, jambe plus courte que l'autre...)

EFFET: douleur vive, hématome (à limiter sans tarder)

REMEDES: arrêt du sport, pose de glace sur la partie douloureuse, compression par bandage élastique en plaçant le muscle en position racourcie, marche avec béquilles, prise de calmant. Reprise de l'entraînement par natation et vélo, puis marche et course lente.

 

LA CONTRACTURE : stade aigu de la courbature par accumulation de toxines. la douleur apparaît progressivement

EFFET: muscles durs, gêne importante lors des mouvements. Risque d'élongation voire de claquage. Le premier stade de l'accident musculaire

REMEDES : repos, étirements doux, massages, pommade révulsive

 

LA CONTUSION : pas de plaie

EFFET : douleur diffuse, risque d'hématome

REMEDES : application de froid, bandage élastique assez serré pour limiter le saignement interne, pas de massage ni de pommade révulsive. Prendre un calmant

 

COURBATURES : micro blessures au lendemain d'une compétition par suite de l'accumulation d'acide lactique dans le muscle

EFFET : la douleur apparaît le surlendemain de l'effort, éviter de courir aussi longtemps qu'elle dure.

REMEDES : étirements doux après chaque compétition. Dans les 15mn suivant l'arrivée, prise d'une cuillère à soupe de sirop de gluconate de potassuim et d'un quart de litre d'eau gazeuse (vichy / St Yorre). Pas de viande durant les 24h précédantes

 

CRAMPES : contraction involontaire d'un muscle ou groupe musculaire, même pendant le sommeil

CAUSES : mauvaise élimination des déchets toxiques due à l'effort, entraînement non compensé par un apport suffisant en boisson, excès de caféine et autre tonicardiaques, excès de vitamines C , excès de viande rouge avant un effort important

REMEDES : étirer immédiatement le muscle, en douceur, sans à-coups, assis au sol. Absorption d'hexaquine (décontractant musculaire). Prise d'arnica sous forme homéopathique. Assouplir le mollet avec une petite balle en mousse à faire rouler sous le pied nu

 

ELONGATION :survient à un muscle de façon brutale, en plein effort:douleur de type coup de fouet qui se poursuit ulterieurement au même endroit

CAUSES : un mauvais échauffement, l'absence d'étirement, le passage sur un petit obstacle peut être la cause

REMEDES : si vous arrêtez de courir et même de marcher immédiatement, la douleur disparaît sous 48h. Reprise de l'entraînement en douceur, en vélo, sur bitume en moulinant un petit braquet.

 

ENTORSE : le pied se tord plus fortement que dans le cas précédent, les ligaments étant atteints.

REMEDES : pose de glace. radiographie. bandage. repos prolongé (jusqu'à trois semaines) reprise avec remplacement de la course par la natation

 

FRACTURE DE FATIGUE:une fissure de l'os

CAUSE:surentrainement compte tenu de votre niveau,survient surtout au tibia,mais aussi au col du fémur,au péroné,à la hanche et au pied

SYMPTOME : on s'en apercoit au bout de quelques kilometres de course .si on cesse l'effort la douleur disparait si on continu la douleur est de plus en plus raprochée,jusqu'au moment ou on boite en permanence,avec risque de transformation en véritable fracture

REMEDE: repos total,déplacement avec des béquilles(60à70 j)reprise par natation et marche.course au bout de trois mois environ avec chaussures tres amortissantes sur sol pas tres dur

PREVENTION: une semaine de semi-repos toutes les trois semaines,un ou deux jours de repos presque total apres un entrainement dur

 

POINT DE COTE: a gauche,contraction de la rate;à droite,crampe diaphragmatique,congestion du foie ou poche de gaz dans l'angle droit du colon

SYMPTOME:le point apparait lors d'un effort soutenu,en résistence dure,vers la moitié de la competition,plus souvent à droite qu'a gauche,confirmant qu'il s'agit le plus souvent d'une crampe diaphragmatique

REMEDES:muscler les abdominaux,respirer plus correctement pendant les courses.si le point persiste,s'arreter de courir,le corps droit toucher la pointe des pieds avec les mains

 



27/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres